Qu'est-ce que la thérapie par le tunnel ?
Par Jean Côté, psychologue.
séparateur

Des événements pénibles et le plus souvent inconnus sont pour bien des gens à l'origine de leurs problèmes psychologiques. Tel est le postulat de base de la thérapie par le tunnel, dont l'objectif est essentiellement de retrouver ces scènes du passé et de les faire revivre pour les intéger à la personnalité. Une personne est traumatisée quand elle commence à organiser sa vie en fonction de l'événement traumatisant. Si cet arrêt est survenu dans l'enfance, on peut imaginer les conséquences néfastes pour la personne, car sa relation à elle-même, aux autres et au monde est radicalement faussée. On entend souvent: "Oublie donc ça!", "Tout ça, c'est du passé!"; "Tu ne peux rien changer à ce qui t'est arrivé!" Erreur! Fausseté! Sophisme ! Le passé traumatique est toujours présent tant qu'il n'a pas été assimilé. Et il fait sentir sa présence par n'importe quelle pathologie mentale et un grand nombre de maladies physiques.

bullet01.gif - 1966 Bytes Postulat de base bullet01.gif - 1966 Bytes Objectif bullet01.gif - 1966 Bytes Moyen bullet01.gif - 1966 Bytes Fondement théorique bullet01.gif - 1966 Bytes Utilité bullet01.gif - 1966 Bytes

bullet01.gif - 1966 BytesUn livre pour en savoir plus...bullet01.gif - 1966 Bytes

Vous êtes psychothérapeute et aimeriez utiliser cette technique ?


Postulat de base :

Des événements pénibles et le plus souvent inconnus sont pour bien des gens à l’origine de leurs problèmes psychologiques et même physiques.


Objectif :

Retrouver ces scènes du passé et les faire revivre pour les intégrer à la personnalité.


Moyen :

Le processus de régression d’âge amorcé à partir des indices d’occultation trouvés dans le TUNNEL. On part donc de ce qui est déjà là dans le tunnel. Il n’est aucunement question d’utiliser des fantaisies dirigées, des suggestions ou autres techniques.


Fondement théorique :

La théorie de la dissociation du psychiatre français Pierre Janet aide à comprendre comment un événement traumatisant en vient à influencer à son insu le comportement d’un individu. Et cette influence n’aura de cesse tant et aussi longtemps que la personne ne l’aura pas revécu et liquidé. Janet déplorait le peu d’importance accordé par le monde médical aux facteurs psychologiques dans la maladie mentale. Tout en tenant compte des facteurs héréditaires et des maladies physiques dans l’étiologie des troubles du comportement, Janet a toujours été persuadé qu’il y avait souvent à l’origine d’un problème psychologique et même physique un événement traumatique, la plupart du temps ignoré de la personne. Et il a élaboré une théorie pour expliquer comment un événement traumatique survenu dans le passé pouvait, des années plus tard, causer les difficultés psychologiques d’un individu. À la base de la théorie, il y a la «désagrégation psychologique» ou «dissociation» qui pose l’existence d’une autre instance de la personnalité : la subconscience.

La théorie de Janet s’applique à un continuum allant d’une pathologie grave à un fonctionnement presque normal et elle peut expliquer n’importe quel problème psychologique dû à une occultation, c’est-à-dire à un événement traumatique inconnu de la victime.


Son utilité :

La thérapie par le tunnel peut être également efficace pour les maladies psychosomatiques, les phobies et autres problèmes d’angoisse, la dépression, les problèmes sexuels, les problèmes liés aux relations interpersonnelles (agressivité, passivité, soumission excessive, gêne, etc,) le «mal de vivre» en général. Il peut paraìtre prétentieux d’affirmer que la thérapie par le tunnel est également efficace pour tous ces problèmes, mais si ces derniers sont dus à des affects occultés, la thérapie par le tunnel est un outil privilégié pour débusquer ces affects. En thérapie par le tunnel, ce n’est pas le symptôme qui est important, mais la cause : les affects occultés. Dans L’Automatisme psychologique, Janet écrit : «Il faudrait passer en revue toute la pathologie mentale et peut-être même une partie importante de la pathologie physique pour montrer tous les désordres psychologiques et corporels que peut produire une pensée persistant ainsi en dehors de la conscience personnelle.»


Pour en savoir plus...

Cliquez pour une image plus grande
La thérapie par le tunnel : théorie et pratique
Par Jean Côté, psychologue

Les Éditions Québécor, 2003
ISBN 2-7640-0702-2
24,95$can


Vous êtes psychothérapeute et aimeriez utiliser cette technique ?


Tous droits réservés par ProVirtuel et Jean Côté © 2001-2003